Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Extrait de Marie Chaussette : La rentrée des classes

Publié par Marie-Pierre Blanchet

Pour la rentrée des classes, Maman accompagne les plus jeunes de la famille dans les petites boutiques du village pour renouveler leur garde-robe. A cette époque, les supermarchés n’ont pas encore fait leur apparition et il faut rendre la pareille aux commerçants qui achètent leur viande chez Papa. C’est un moment privilégié que nous partageons avec Maman : elle nous donne la liberté de choisir nos vêtements. Le prix importe peu, la qualité prime avant tout, elle veut le mieux pour nous.

Puis nous nous dirigeons vers la rue Pasteur pour nos fournitures scolaires. A l’intérieur de la librairie-papeterie située en face de la boucherie, l’odeur des cahiers neufs nous saisit. Nos parents ont ouvert un compte chez Mademoiselle Belle pour que nous ayons le loisir de nous acheter cahiers de texte, stylos, crayons de couleur… Mais le rayon des livres pour enfants ou des bandes dessinées nous attire davantage. C’est plus fort que nous !

De retour à la maison, nous nous extasions devant nos achats du jour. Vêtements flambant neufs : des jolies petites robes avec des collants en laine assortis, une jupe grise, un pull vert, un pantacourt en velours et des bottines bordeaux me donnent le goût de m’habiller. La colle Cléopâtre à la douce odeur d’amande, une jolie trousse rose remplie de stylos, une gomme parfumée à la fraise, l’ardoise et ses craies sont bien rangées dans mon cartable rouge en cuir qui sent encore la vache.

Maman est installée près d’une fenêtre, aiguille à la main, elle coud des petites étiquettes marquées « Marie Brillant » sur mes vêtements fraîchement lavés. Après les avoir repassés et pliés, elle vérifie que rien ne manque sur la liste du trousseau que l’institution lui a transmise. Une grosse valise marron à moitié remplie est posée sur le lit. Mi-figue mi-raisin, j’observe, avec attention, la fin des préparatifs de ma troisième rentrée au Centre Henry Gormand. Nous sommes en 1981, une année clé pour mon avenir d’écolière. La détermination de réussir à tout prix un exploit l’emporte sur la tristesse de quitter la maison et de retourner en pension.

(Extrait de l’Intrépide Marie Chaussette, p.73 et 74)

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog